Les mal famées **

Publié le par Mireille


4ème de couverture:

« Nous traversions des avenues, des rues désertes, blanches et noires, nous nous enfoncions vers des profondeurs brouillées par les tourbillons de neige, aux fenêtres aveugles, cette ville n'a pas existé. Je l'ai traversée depuis tant et tant, je ne l'ai jamais revue, c'était un fantôme. Dans le silence, plus nous nous éloignions de notre maison, plus nous entrions dans la fiction de cette ville noire et blanche, plus nous nous sentions solidaires, perdues oui, mais vraiment une, elle et moi, un seul corps et livrées à notre commun destin, alors, ensemble, nous sommes devenues méchantes. Je pense aujourd'hui qu'il nous a fallu ce chemin de mort pour sceller notre alliance secrète. »

 

 

Hiver 1942, dans l'ouest de la France, deux femmes s'installent dans une petite maison d'angle, dans un quartier évacué: Marie, cuisinière de talent dans une maison bourgeoise, a pris sous sa protection la jeune Lise, culottière, giletière, couturière à façon. Malgré le froid, les bombardements, les assiettes vides, elles vivent heureuses comme mère et fille. Mais un soir, poussées par la nécessité, elles commettent un crime.

Malgré les apparences, le roman d'Anne-Marie Garat n'est pas un polar. Plutôt une réflexion métaphysique sur le sens de la vie, sur ces petits bonheurs qui rendent la vie plus facile.



Les mal famées
Garat, Anne-Marie
Actes Sud (Un endroit où aller), 2000 (213 p.)
ISBN 2-7427-2876-7



(Lu en août 2008)

Commenter cet article

Françoise 10/09/2008 13:31

D'Anne-Marie Garat j'ai lu "dans la main du diable" et j'ai très envie d'en découvrir d'autres. Pourquoi pas celui-ci.

Mireille 10/09/2008 15:55


Ce sont deux livres différents, même si on retrouve bien le style d'Anne-Marie Garat.


Gambadou 10/09/2008 09:59

je ne lis que des romans sombres en ce moment... je le note pour plus tard