Babyfaces

Publié le par Mireille

 

9782211203173FS.gif4ème de couverture :

A l'école, personne n'aime Nejma. Elle est nulle, méchante, moche et mal habillée. En plus, elle crache par terre. Mais on ne lui dit jamais rien, parce que tout le monde sait qu'il ne faut pas pousser à bout une personne qui n'a rien à perdre. Aussi, le jour où Jonathan Suyckerbuck, grand amateur de catch, est retrouvé inconscient derrière la porte de la cantine, c'est Nejma qu'on accuse. Elle a beau se défendre, personne ne la croit. Elle fait une coupable idéale. Mais Nejma n'est pas aussi seule qu'elle veut bien le croire. Au tour de son voisin et ami Rajanikanth, alias Raja, alias Freddy, de faire quelque chose pour Nejma, elle qui l'a toujours protégé. Sans oublier Isidore, le vigile du supermarché dans lequel Nejma se réfugie après les cours. Isidore estime Nejma. Il la voit différemment. Il a même prononcé ces mots magiques: " Tu n'es pas grosse. Tu es puissante."

Mon avis:

Freddy, le narrateur d'origine indienne, est le seul ami de Nejma. Malgré la gravité de la situation, il est drôle et touchant ce qui donne un peu de légèreté au récit. Le thème a en effet un air de déjà vu : la vie dans un quartier de banlieue ! La solidarité et l'entre-aide sont tellement présentes que la fin du récit paraît utopique. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Certes, un roman pour la jeunesse doit véhiculer de l'espoir, mais je me demande si ces auteurs qui abordent les thèmes de la vie dans les banlieues ont mis un jour les pieds dans ces quartiers ! Une déception!

 

Babyfaces

Desplechin, Marie

Ecole des Loisirs (Neuf), 2011

ISBN 978-2-211-20317-3

Publié dans Jeunesse 8 - 12 ans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article