Une ombre sans doute ***

Publié le par Mireille


4ème de couverture:

« Un homme arrive dans un village du Nord. Ses parents se sont suicidés. Il n'en connaît pas la raison. Commence alors une quête aux souvenirs. Flash-back: nous sommes pendant la Seconde Guerre Mondiale, les parents du narrateur viennent de se rencontrer. ambiance d'un atelier de couture où les ouvrières chantent, aiment et pleurent leurs amours défuntes. Tout est prétexte à oublier les noirceurs de la guerre. Arrive un espion anglais qu'il faut cacher, mais un Allemand n'est pas loin qui peut mettre en péril cet élan généreux.

Michel Quint convoque son héros, un homme ambigu qui avoue ses faiblesses, révèle sa part d'ombre et devine le moment où il n'existera plus de retour en arrière possible. Il jette ainsi, dans ce beau texte d'une densité remarquable, tout son potentiel de compassion et d'empathie. »


Suite au suicide de ses parents, un homme revient dans son village natal du Nord. En voulant s'occuper de la succession, il se rend compte que l'orthographe de son prénom n'est pas conforme aux documents officiels: il manque un « s » à George. Afin de percer le mystère de cette faute d'orthographe, George va remonter le temps jusqu'en 1936, à l'époque de l'atelier de couture de sa mère Valentine, et de ce bal où elle rencontra son futur époux.


Un roman d'une densité impressionnante! Il faut s'accrocher pour ne pas perdre le fil conducteur qui oscille entre présent et passé.

On retrouve le Michel Quint d'Effroyables jardins au temps de la Seconde Guerre Mondiale où vainqueurs et vaincus se retrouvaient dos à dos. Ici, le narrateur, qui se transforme en enquêteur, va aussi régler ses comptes avec le présent.

 

 

Une ombre, sans doute
Quint, Michel
Ed. Joëlle Losfeld (Littérature française), 2008
ISBN 978-2-07-078756-2


(Lu en juillet 2008)


Commenter cet article

Nanne 12/09/2008 14:06

C'est un livre qu'il faut que je me procure absolument, Mireille. J'avais rencontré Michel Quint lors d'un Salon du Livre et il m'avait parlé de celui-ci. Une très belle écriture portée par un auteur incontournable.

Mireille 12/09/2008 18:39


Ah oui, il FAUT lire le dernier Quint!


Karine 05/09/2008 00:15

J'ai adoré "Effroyables jardins", lu récemment.  Je note tout de suite celui-ci!!

cathulu 04/09/2008 07:12

Un auteur (prolifique !)  de ma  région! J'espère qu'il sera bientôt à la médiathèque.

Mireille 04/09/2008 17:56


Je l'ai rencontré lors d'une Fête du Livre à Saint-Etienne.