Comment (bien) rater ses vacances ***

Publié le par Mireille

coeur007.gif

 

 

9782812601910FS.gif"Chers parents,

Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J'espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j'ai mangé Hector mais pas tout d'un coup, j'enai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j'ai l'eau-de-vie de Mamie, ça m'aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m'envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben, je vous laisse, c'est l'heure de ma piqûre d'héroïne. Gros bisous, votre fils bien-aimé, Maxime"

 

La 4ème de couverture donne tout de suite un aperçu du style de ce roman: décoiffant! A 17 ans, Maxime ne veut pas suivre ses parents sur le G20 en Corse. Il préfère passer ses vacances au Kremlin (près de Bicêtre) chez sa grand-mère. Il pourra glander devant l'ordinateur, se goinfrer de crêpes... Mais un grain de sable vient enrayer les rouages de ces vacances de rêve: Maxime retrouve sa grand-mère inanimée dans le cellier... Et c'est ainsi que vont s'enchainer les péripéties. Tout est raconté de façon drôle et amusante avec un rythme soutenu. On ne s'ennuie pas une minute en compagnie de Maxime. Dommage que la fin soit un peu précipitée.

Comment (bien) rater ses vacances

Anne Percin

Le Rouergue (DoAdo), 2010

ISBN 978-2-8126-0191-0

Publié dans Jeunesse 12 ans et +

Commenter cet article