Effroyables jardins***

Publié le par Mireille


4ème de couverture:

« Certains témoins mentionnent qu'aux derniers jours du procès de Maurice Papon, la police a empêché un clown de rentrer dans la salle d'audience. [...] L'ancien secrétaire général de la préfecture a peut-être remarqué ce clown mais rien n'est moins sûr. Par la suite, l'homme est revenu régulièrement sans son déguisement à la fin des audiences et aux plaidoiries. A chaque fois, il posait sur ses genoux une mallette dont il caressait le cuir tout éraflé. Un huissier se souvient de l'avoir entendu dire après que le verdict fut tombé :

  • Sans vérité, comment peut-il y avoir de l'espoir? »



 

Lucien, adolescent, ne comprend pas pourquoi son père, instituteur respecté, se ridiculise dans un numéro de clown amateur. Il en a même honte.

Un dimanche après-midi, le cousin Gaston décide de lui dévoiler un secret. Il lui raconte comment durant la Seconde Guerre Mondiale, son père est devenu un résistant.  Tous deux, Gaston et lui, ont commis des actes de résistance. Capturés par les Allemands et jetés avec deux autres compagnons d'infortune dans une fosse en attendant d'être fusillés, ils ne devront leur salut qu’à la mansuétude d’un allemand philosophe et à la bravoure de Nicole qui deviendra l'épouse de Gaston.


Un court récit d'une intensité exceptionnelle que j'ai voulu relire après Une ombre sans doute.


(Michel Quint a dédié ce livre à son grand-père, mineur et combattant à Verdun, et à son père, instituteur et résistant.)




Effroyables jardins
Quint, Michel
Ed. Joëlle Losfeld, 2003
ISBN 2-84412-164-0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine 26/09/2008 12:26

Je ne l'ai pas encore lu, mais c'est noté !

Leiloona 24/09/2008 14:42

J'ai aimé lire cette histoire touchante. Un joli livre, oui. :D

pom' 24/09/2008 07:19

je n'ai pas aimé ce livre, l'ecriture m'a géné, impossible de rentrer dans l'histoire

Mireille 24/09/2008 08:12


Je l'ai beaucoup plus apprécié à la relecture, car la première fois j'avais eu du mal à rentrer dans l'histoire. Le style n'est pas facile, c'est vrai!


Karine :) 23/09/2008 22:53

J'avais beaucoup aimé aussi!  Très touchant.

Mireille 24/09/2008 08:11


D'accord avec toi!


Flo 23/09/2008 20:44

Ce petit livre m'avait aussi bcp émue

Mireille 24/09/2008 08:11


Oui, il est très émouvant.