La Bâtarde d'Istanbul de Elif Shafak ***

Publié le par Mireille

batarde.jpgNée en 1971, Elif Shafak, « la plus grande romancière turque de ces dix dernières années » d'après Orhan Pamuk, a osé bousculer les traditions et dénoncer, dans La Bâtarde d'Istanbul, le génocide turc de 1915, ce qui lui a valu d'être accusée d'avoir « insulté l'identité nationale ». Elle a failli être emprisonnée, avant d'être finalement acquittée.

Dans son roman qu'elle écrit en anglais, l'auteure raconte la vie de deux jeunes filles qui ont comme point commun la quête de leur identité.

Asya Kazanci, « la bâtarde » née d'un père inconnu, est une Stambouliote délurée: elle écoute du rock, fume, fréquente les cafés branchés. Elle vit dans un cercle exclusivement féminin, entourée de sa mère, sa grand-mère et ses tantes; l'espérance de vie des hommes Kazanci ne dépassant pas les quarante ans !

Armanoush Tchakhmakhchian est issue d'une famille arménienne exilée aux Etat-Unis après le génocide. Ses parents sont divorcés et elle ne sait pas gand-chose de son passé. Sa mère s'est remariée, plus par provocation envers sa belle-famille que par amour, avec un Turc vivant en Arizona. Cet homme s'appelle Moustafa Kazanci...

Armanoush profite donc de sa situation familiale et débarque, à l'insu de ses parents, à Instanbul, dans la famille de son beau-père, en espérant découvrir le passé de ses ancêtres. Elle va trouver en Asya une confidente, une complice et une amie. La jeune Turque et l'Arménienne veulent connaître leur passé: elles ne vont pas être déçues !


Ce très beau roman est un hymne à la liberté, une sorte de pont sur le Bosphore. Il faut quand même attendre quelques chapitres pour que l'histoire se mette en place et les toutes dernières lignes du roman pour connaître le dénouement de l'intrigue, ce qui ménage le suspense jusqu'au bout !


Phébus, 2007 (pour la traduction française)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florinette 25/11/2007 15:30

Je vais attendre qu'il fasse son entrée à la biblio, car son sujet m'intéresse !
Bon dimanche Mireille !

BelleSahi 25/11/2007 11:51

Je le note ! Pour la bibli, il faut que j'attende janvier pour le nouveau budget.
Bon dimanche !

Mireille 25/11/2007 14:48

Et oui, on est tous confrontés aux mêmes contraintes budgétaires ! Bon dimanche à toi aussi.